Soutenance de thèse: Yoro TINE (29 juillet 2017)

Discipline: Chimie - Mention: Chimie organique, minérale, industrielle


Composition chimique et activités biologiques de deux espèces du genre Zanthoxylum (Z. zanthoxyloides et Z. leprieurii) de la flore du Sénégal

Résumé vulgarisé

Les présents travaux de doctorat ont été menés dans le cadre d’une convention de cotutelle internationale entre l‘Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l’Université de Corse. Ils s’inscrivent dans un objectif général visant à la caractérisation et à la valorisation de la chimio-biodiversité des ressources végétales. Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés à deux espèces du genre Zanthoxylum du Sénégal : Z. zanthoxyloides et Z. leprieurii.
L’analyse des compositions en volatils des différentes parties végétales des deux taxons a montré que les composés volatils se concentrent dans les fruits  et que les parties aériennes et souterraines de Z. leprieurii présentent des concentrations en constituants volatils plus importantes que celles de Z. zanthoxyloides. Les profils chromatographiques des huiles essentielles obtenues à partir des organes séparés de Z. zanthoxyloides et Z. leprieurii ont également montré une variabilité chimique interspécifique. L’étude comparative de la composition chimique des huiles essentielles de fruits en fonction des zones de récolte a montré une variabilité chimique intraspécifique. Le stade de maturité des fruits a une influence sur la variabilité chimique des huiles essentielles de Z. leprieurii. Enfin, l’huile essentielle des fruits de Z. zanthoxyloides s’est avérée active sur S. aureus ainsi que sur C. albicans.
Les compositions phénoliques et les activités biologiques des extraits des deux taxons ont été étudiées. Pour cela, deux méthodes de chromatographie en phase liquide couplée à la spectrométrie de masse ont été développées pour la caractérisation des coumarines et des flavonoïdes. Ces approches analytiques ont permis l’identification et la quantification de 16 coumarines dans Z. zanthoxyloides. La concentration de coumarines est beaucoup plus élevée dans les fruits que dans les autres organes du végétal. Par ailleurs, 9 flavonoïdes ont été identifiés et quantifiés dans ces mêmes extraits, dont trois flavonoïdes glycosylés et un flavonol présents à des teneurs importantes. Contrairement à Z. zanthoxyloides, dans les différents extraits de Z. leprieurii, seulement une coumarine (scoparone) et quatre flavonoïdes ont été identifiés. Nous avons également évalué les activités biologiques des différents extraits végétaux. Il apparait que les extraits de feuilles et des écorces du tronc de Z. zanthoxyloides présentent un pouvoir antioxydant modéré alors que les autres extraits étudiés exhibent de faibles activités pour les deux taxons. La meilleure activité sur un spectre large de bactéries a été obtenue avec l’extrait de racines de Z. zanthoxyloides.

En savoir plus


Rédigé par L'ECOLE DOCTORALE le Mercredi 5 Juillet 2017 à 17:54 | Lu 30 fois