Soutenance de thèse: Tao XU (19 mai 2016)

Discipline: Chimie - Mention: Chimie Théorique, Physique, Analytique


Caractérisation chimique d’une huile essentielle de racines de Pulicaria mauritanica et d’un extrait de racines de Rhus tripartitum par combinaison de techniques séparatives (CPG, CLHP) et d’analyses spectrales (RMN, SM) 

Résumé vulgarisé

Aujourd’hui, plus de la moitié des médicaments commercialisés par l’industrie pharmaceutique mondiale sont liés à des substances naturelles.  L’Algérie, plus grand pays du bassin méditerranéen, possède une flore riche avec plus de 500 espèces de plantes médicinales. Parmi l’arsenal thérapeutique traditionnel des populations locales de la région Nâama (Ouest de l’Algérie), la racine de Pulicaria mauritanica et celle de Rhus tripartitum ont été sélectionnées par nos partenaires algériens de l’Université de Tlemcen sur la base d’études ethnopharmacologiques. Ces derniers ont ainsi montré que l’huile essentielle de racines de P. mauritanica et l’extrait au méthanol de racines de R. tripartitum possèdent respectivement des activités antibactériennes et antiulcéreuses intéressantes. Dans ce contexte, l’étude de la composition chimique de l’huile essentielle de racines de P. mauritanica et de l’extrait au méthanol de racines de R. tripartitum a été réalisée dans le cadre d'une collaboration entre l’équipe « Chimie et Biomasse » de l’Université de Corse et l'Institut des Sciences Analytiques de Lyon.
A l’aide d’une nouvelle stratégie analytique utilisant la résonance magnétique nucléaire du carbone-13, nous avons déterminé la composition chimique de ces deux mélanges naturels. De nombreux dérivés du p-cymène et une nouvelle molécule oxygénée présentant une structure tricyclique rare ont été identifiés dans l’huile essentielle de racines de P. mauritanica. Dans l’extrait au méthanol de racines de R. tripartitum, nous avons identifié 17 nouveaux composés (2 cardanols, 6 sumacénones et 9 époxysumacènes) présentant des squelettes amphiphiles qui pourraient conduire à une valorisation en qualité de tensio-actif. D’autres molécules identifiées, des proanthocyanidines, possèdent des capacités de piégeage des radicaux libres et sont probablement responsables des propriétés anti-oxydantes des racines de R. tripartitum.
 

En savoir plus


Rédigé par L'ECOLE DOCTORALE le Mercredi 4 Mai 2016 à 17:21 | Lu 160 fois