Soutenance de thèse: Ophélie BAZZALI (19 mai 2016)

Discipline: Chimie - Mention: Chimie Théorique, Physique, Analytique


Caractérisation chimique d’huiles essentielles de Corse et du Vietnam. La RMN du carbone-13, outil d’analyse des mélanges naturels

Résumé vulgarisé

Les huiles essentielles sont des produits naturels qui connaissent depuis quelques années un succès grandissant dans de nombreuses industries (aromathérapie, cosmétique,  agroalimentaire, etc.). Leur valorisation nécessite une étape préalable d’analyse. Ainsi, l’objectif de notre étude était double. D’une part, il s’agissait d’étudier la composition chimique d’huiles essentielles isolées à partir de différentes espèces originaires du Vietnam, en adaptant la stratégie analytique à la complexité du mélange. D’autre part, nous voulions contribuer à la caractérisation chimique des huiles essentielles de deux espèces du genre Myrtus : M. nivellei, espèce endémique au Sahara dont la composition chimique de l’huile essentielle n’avait jamais été décrite jusqu’alors et M. communis, à travers l’analyse chimique d’échantillons de différentes provenances du pourtour méditerranéen et leur aspect olfactif. Pour cela, nous avons adapté la stratégie analytique à la complexité de l’huile essentielle mais également à nos objectifs. Il s’agissait d’associer des techniques dites séparatives (afin d’isoler au maximum les molécules ciblées) et des techniques spectroscopiques (afin de permettre leur identification), particulièrement la Résonance Magnétique Nucléaire, une technique qui s’apparente à l’IRM utilisée dans le domaine médical.
 
Dans une première partie, le travail réalisé sur les huiles essentielles de 7 espèces originaires du Vietnam a contribué à une meilleure connaissance de leur composition chimique et a permis d’enrichir notre bibliothèque de spectres de RMN de 10 composés, dont deux n’avait jamais été identifiés, ni décrits, dans la littérature.
 
 Dans une seconde et dernière partie, l’analyse de 10 échantillons d’huile essentielle de Myrtus nivellei, espèce endémique au Sahara, a conduit à l’identification de 26 composés parmi lesquels 2 sont nouvellement identifiés et décrits. Concernant les huiles essentielles de Myrtus communis originaires de différentes îles et pays du bassin méditerranéen (Corse, Algérie, Portugal, Maroc, Tunisie et Sardaigne), nous avons identifié de façon systématique 4 esters à chaîne courte, d’intérêt olfactif, jusqu’alors rarement cités dans la littérature. Leur analyse sensorielle ainsi que celle de quelques huiles essentielles a permis de mettre en évidence leur contribution significative à la note de tête fruitée des huiles essentielles de myrte

En savoir plus


Rédigé par L'ECOLE DOCTORALE le Mercredi 4 Mai 2016 à 17:39 | Lu 266 fois