Soutenance de thèse: Nelly BARAT (5 juillet 2017)

Discipline: Chimie - Mention! Chimie Théorique, Physique, Analytique


Développement de méthodes analytiques pour l'étude d'extraits aromatiques naturels et de compositions parfumantes. Analyse quantitative de substances suspectées allergisantes 

Résumé vulgarisé

La dermatite allergique de contact se manifeste sous la forme d’une lésion cutanée de type eczéma. Ce phénomène, induit par l’application sur la peau d’une substance dite allergène peut se déclarer plus ou moins rapidement après le contact et correspond à une réponse immunitaire inappropriée de l’organisme.
 
En 2003, dans un souci de transparence envers le consommateur, la directive cosmétique européenne 76/768/ECC est publié. Elle définit un produit cosmétique comme « toute substance ou préparation destinée à être mise en contact avec les diverses parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaires, ongles, lèvres et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect et/ou de corriger les odeurs corporelles et/ou de les protéger ou de les maintenir en bon état. ». Cet amendement introduit aussi une règle d’étiquetage relatif aux produits cosmétiques, concernant une liste de substances potentiellement sensibilisantes constituée de 24 molécules parfumées et de deux extraits naturels.
 
Un parfum étant un mélange d’ingrédients, pouvant chacun être composé de plusieurs centaines de molécules, identifier et doser précisément les substances potentiellement sensibilisantes demeure un problème analytique complexe. La technique de dosage prisée pour évaluer 24 des 26 substances potentiellement allergisantes est basée sur la chromatographie en phase gazeuse couplée pour séparer les composants à la spectrométrie de masse afin de les identifier et de les quantifier.

Prochainement, la règlementation peut évoluer vers une extension de cette liste à près de 82 entrées composées de 28 extraits naturels en incluant les 26 références déjà identifiées en 2003. Les producteurs de matières premières sont aujourd’hui confrontés à une nouvelle problématique analytique et se doivent d’anticiper Les travaux entrepris durant la thèse ont pour but de répondre à cette nécessaire anticipation en proposant de nouvelles stratégies de dosage de ces substances potentiellement sensibilisantes.
 

En savoir plus


Rédigé par L'ECOLE DOCTORALE le Lundi 19 Juin 2017 à 10:44 | Lu 69 fois