Soutenance de thèse: Morgane MILLET (12 juillet 2017)

Discipline: Géographie - Mention: Géographie physique, humaine, économique et régionale


Hommes, milieux, brebis et laits à la croisée des fromages : L’ancrage territorial des ovins laitiers en Corse et en Pyrénées-Atlantiques depuis la fin du XXe siècle

Résumé vulgarisé

Les fromages, en France en particulier, sont une composante majeure de notre patrimoine gastronomique. Attachés à un lieu, issus de pratiques de production spécifiques souvent associées à l’élevage de races locales, ils font preuve d’un certain ancrage territorial. Par la réputation qui leur est associée, ils peuvent générer une valeur ajoutée bénéfique pour leurs producteurs, et avoir des retombées positives sur l’ensemble du territoire (paysages, tourisme). En ce sens, les fromages sont considérés comme un levier de développement ; mais de quel développement s’agit-il ? Cette recherche porte sur les élevages laitiers et les productions fromagères en Corse et en Pyrénées-Atlantiques (PA), deux bassins structurés par la livraison de lait aux industries de Roquefort jusqu’au début des années 1980 et qui ont dû repenser complètement leur rapport au territoire, aux fromages et au marché dans les 40 dernières années. La construction des fromages en tant que produit de terroir et leur valorisation n’a pas été consensuelle ; elle a eu lieu dans un climat de doutes, de tensions, voire de conflits, portant notamment sur le partage de la valeur ajoutée et les stratégies de mise en scène des fromages (« à qui profite la réputation d’un fromage donné ? »). Ces conflits sont aussi étroitement liés à la nature des choix techniques à mettre en œuvre : faut-il faire du produit de terroir un outil de revitalisation des espaces ruraux (préserver les élevages de montagne, entretenir les paysages, veiller à préserver la vitalité des villages, etc.) ? Faut-il chercher à préserver les patrimoines environnementaux et culturels locaux ? Faut-il donner la priorité à l’efficacité et voir dans la valorisation des produits de terroir le support d’une stratégie de «  modernisation » ? En PA, les enjeux sous-jacents à ces choix ont été identifiés par une partie des acteurs. Des démarches ont été engagées afin de mettre en cohérence le produit, sa réputation, les pratiques de production et l’évolution du territoire. En Corse, cette question est restée en suspens : la priorité a été de répondre à la demande croissante des laiteries en lait, aux dépens de l’intérieur de l’île et au profit des plaines littorales, espace favorable à la culture de l’herbe, à la standardisation des laits et à la production industrielle de fromages banalisés. Notre recherche montre que l’ancrage territorial des produits et des activités gagne à être abordé en prenant en compte la capacité des acteurs locaux à établir leurs règles au sein d’institutions équilibrées pour la construction et la valorisation de leurs fromages, pour la gestion durable de leurs ressources « significatives », celles qui sont cruciales pour le devenir de leurs produits et de leurs activités. La recherche de cohérence entre ces différents éléments est en effet le socle de l’autonomie des acteurs locaux et par conséquent une voie pour agir et penser l’avenir des fromages et des territoires à la croisée entre milieu, hommes, et activité.

Riassuntu

U pruduttu identitariu face parte di u patrimoniu gastronomicu. Po esse ancu mubilizatu per serve d'aiutu à u sviluppu. Ma che tippu di sviluppu ? Sta quistione mettte in lume u rollu di l'attori suciali, e so capacità per custruisce una scelta cullettiva per a definizione di u pruduttu è di i prucessi di pruduzzione. E scelte fatte sò ancu scopi di sviluppu à longu andà : di chi manera a qualificazione d'un pruduttu indentitariu partecipeghja à rinuvellà un'attività agroalimentaria. Fin'à chi puntu si scrive in una dimarchja di custruzzione territuriale ? Sta ricerca cuncerna l'allevu lattaghju è a pruduzzione di casgiu in Corsica è in i Pyrénées-Atlantiques, duie aghje strutturate da a furnitura in latte di l'industrie Roquefort sin'à u principiu di l'annate è chi sò state ubblicate di ripensà cumpletamente u rapportu ch'elle avianu cù u territoriu, i prudutti è u mercatu durante i quaranta anni passati. A definizione di u pruduttu identitariu è a so valurisazione ùn anu fattu l'unanimità. s'hè passata in un ambiente di dubbitu, di tensione, di cunflittu. À prupositu di u valore aghjustatu supratuttu, a spartera di u risicu è a strategia di messa in scena di u furmagliu. U cunflittu serà ancu liatu à e scelte tecniche da mette in ballu : ci vulerà à fà di u pruduttu identitariu un strumentu di rivitalisazione di u spaziu rurale ? Ci vulerà di priservà u patrimoniu ambientale è culturale di u locu ? In i Pyrénées-Atlantiques, ste prublematiche sò state identificate da una gran' parte di l'attori lucali. Certe dimarchje sò state ingagiate per mette in cuerenza u pruduttu identitariu, a so reputazione è e dinamiche territuriali. In Corsica sta quistione hè firmata senza risposta ; a prurità hè di dà capu à a dumanda di e latterie chi cresce, ancu per sbandunà l'interiore à prufittu di u litturale, spaziu favurevule à a cultivazione di l'erba, à a standardisazione di u latte è à a pruduzione di furmagli banalizati. Mustremu cusì chi l'arradichera territuriale di i prudutti è di l'attività vale d'esse aburdata pigliendu in contu a capacità di l'attori lucali à stabilì regule soie à l'inentru di certe stituzione equilibrate, à gestisce di manera durativa e so risorze, quelle capitale per  l'attività. Hè a mesa in cuerenza di tutti st'elementi chi srà a petra maestra di a so autonomia per pensà l'avvene di tutte e so attività.

En savoir plus


Rédigé par L'ECOLE DOCTORALE le Mercredi 28 Juin 2017 à 15:28 | Lu 84 fois