Soutenance de thèse Mathilde WOILLEZ (17 décembre 2014)

Discipline: Géographie Mention: Géographie physique, humaine, économique et régionale


CONSTRUCTION D’UNE GOUVERNANCE PARTAGEE POUR UNE GESTION DURABLE DU TOURISME DANS LES TERRITOIRES INSULAIRES. Conduite d’une recherche-action dans deux territoires insulaires, en Corse et en Crète


Résumé vulgarisé

Avec le développement d’un tourisme pas toujours maîtrisé par les populations locales, les territoires insulaires de Méditerranée sont soumis à d’importantes pressions, qu’elles soient foncières et immobilières, environnementales, économiques ou encore socioculturelles. Face à ces risques, on pourrait attendre des communautés insulaires qu’elles réagissent et s’organisent, et ce d’autant plus que les îles semblent constituer des territoires cohérents, si l’on considère leurs frontières géographiques déterminées, leur cohésion identitaire et leurs liens de solidarité traditionnels. Cependant, les mutations relativement importantes de ces dernières décennies ont entraîné une distension de ces liens, tout en favorisant l’émergence de nouveaux enjeux et conflits liés notamment à des appropriations et des visions différenciées du devenir des territoires insulaires.
Cette thèse a pour but d’étudier les conditions pour la construction d’une gouvernance du tourisme dans deux territoires insulaires méditerranéens, l’un en Corse  - la Castagniccia Mare è Monti - et l’autre en Crète - le dème de Sitia -, dans la perspective d’une meilleure maîtrise par les sociétés locales d’un développement touristique qui soit soutenable. L’une des composantes majeures de ce travail de recherche a consisté à mettre en oeuvre, dans les territoires d’étude, un processus participatif pour la mobilisation et l’action coordonnée des acteurs locaux.
 

En savoir plus


Rédigé par L'Ecole Doctorale le Lundi 1 Décembre 2014 à 11:15 | Lu 315 fois