Préparation et suivi de la Thèse


LE DOCTORANT AU LABORATOIRE

  • Télécharger à la Rubrique Textes de Référence, Sous-Rubrique Inscriptions
  • Convention d’accueil au sein d’un laboratoire de recherche (Dossier)
  • Charte des thèses de thèse (Dossier)
  • Charte des thèses de thèse (Arrêté du 03-09-1998)
 
Parallèlement à la relation Directeur– Doctorant, se sont surimposées des relations
  •  Ecole Doctorale – Doctorant 
  •  Centre de Recherche – Doctorant
 
          L’ED a vocation à évaluer les compétences du Doctorant tout au long de sa thèse.

          Durant la période de sa thèse le doctorant est pleinement intégré à une entité de recherche. Cette intégration est formalisée, lors de sa première inscription, par la signature d’une convention d’accueil au sein d’un laboratoire de recherche et d’une charte des thèses.

          Sous la responsabilité du Directeur de l’Entité et sous l’autorité scientifique du Directeur de thèse, le doctorant mène des travaux au sein d’une équipe de recherche, avec un encadrement personnalisé, comportant la réalisation de travaux scientifiques originaux

          Il appartient au doctorant de définir, en concertation avec son directeur de recherche, un cadre de travail permettant des rencontres régulières directeurs/doctorant aussi nombreuses que possible pour discuter de l’avancement des travaux de thèse.

          En pratique, le doctorat s’apparente à une activité professionnelle (de chercheur) avec, en parallèle, une formation continue. Concrètement cela signifie qu’un doctorant développe un projet de recherche comportant l’obligation de se former, notamment en vue d’acquérir une culture scientifique générale et une culture entrepreneuriale. Ces formations, organisées par l’Ecole Doctorales, peuvent revêtir de multiples formes (séminaires disciplinaires et interdisciplinaires, formations, évènements et manifestations). L’offre de formation fait l’objet d’une large publicité sur le site de l’Ecole Doctorale (Rubrique Infos ED) et d’un appel à inscriptions par mailing. On ne saurait trop conseiller aux doctorants de participer activement.

          Il appartient au doctorant de prendre toutes dispositions pour respecter les diverses obligations exposées à la suite.

CAHIER DE LABORATOIRE

          Les doctorants sont invités à tenir un cahier de laboratoire dans lequel est notifiée l'évolution de leurs travaux au sein de leur laboratoire ou équipe d'accueil. Le bon usage régulier du cahier sera d’un grand secours au doctorant pour l’élaboration du compte rendu annuel des travaux de thèse et, bien sur, pour la rédaction de la thèse. Ce cahier est à retirer auprès de la Cellule de la valorisation dès la première inscription en thèse.

Cellule de valorisation de la recherche Colette TOMASI, Marie-Françoise SALICETI
Università di Corsica Pasquale Paoli - Campus Grimaldi - Bât PPDB - BP 52 - 20250 Corte
Tél : 04 95 45 02 69 - Fax :+ 33 (0) 4 95 45 02 70
Courriel : ctomasi@univ-corse.fr   / saliceti@univ-corse.fr

COMPTE-RENDU ANNUEL : ETAT D'AVANCEMENT DES TRAVAUX DE THESE

          En fonction des résultats obtenus, les directeurs et le comité de thèse affinent la plan de thèse avec le doctorant, discutent avec lui régulièrement pour faire le point sur le développement de son projet et lui faire profiter de leurs expériences.

          Le compte rendu annuel (à remettre à l’ED entre le 15 juin et le 15 juillet) reprend, notamment, les travaux de l’année de référence et les situe dans le plan général de la thèse. C’est donc un véritable carnet de bord de ce qui a été fait et de ce qui reste à faire. Le compte-rendu expose, également, la production scientifique ainsi que les formations, séminaires, et événements de toutes sortes auxquels le doctorant a participé.

MODIFICATION DU PROJET DE THESE
Changements de directeur(s) et/ou de sujet de thèse


  • Télécharger le dossier de « Demande de modification du projet de thèse » à la Rubrique Textes de Référence, Sous-Rubrique Suivi de thèse
 
          Le « projet de thèse » est constitué par l’ensemble « Doctorant / Directeur(s) / Sujet » Sujet et direction de thèse sont fixés par l’agrément lors de la 1ère inscription. Tout changement de ces conditions initiales qui ont subordonné l’autorisation d’inscription doit obligatoirement faire l’objet d’une demande préalable. Cette demande sera instruite par l’Ecole Doctorale qui appréciera la faisabilité.

INTERRUPTION DE THESE

  • Télécharger le dossier de « Demande d’interruption de thèse » à la Rubrique Textes de Référence, Sous-Rubrique Suivi de thèse
 
Deux sortes d’interruptions sont à distinguer.

  • Les interruptions pour cause de congés de maternité, - de paternité, - d’adoption, - de maladie, - d’accident…
 
          La demande prend une forme simplifiée et précise la durée souhaitée - Joindre les justificatifs et si possible (ou dès que possible) un état d’avancement des travaux de thèse.

          La durée cumulée des interruptions ne peut excéder un an. Les doctorants bénéficiaires d’un contrat doctoral doivent en faire la déclaration simultanément à la Direction des Ressources Humaines de l’Université et à l’Ecole Doctorale. Ce type d’interruptions peut donner lieu à une prorogation du contrat doctoral pour une durée maximale d’un an ; cette prolongation est prononcée par le Président de l’Université au vu de la demande motivée présentée par l’intéressé (Décret 2009-464, articles 7-9).

  • Les interruptions pour cause de convenance personnelle.
 
          Il convient de produire (i) une justification de la demande, (ii) l’avis motivé du directeur de thèse et un état d’avancement des travaux de thèse.

          La durée cumulée des interruptions ne peut excéder un an. Les doctorants contractuels ne peuvent prétendre à une interruption de la thèse pour convenance personnelle.

L’OFFRE DE FORMATION

          L’Ecole doctorale coordonne l’organisation et le fonctionnement des études doctorales de l’Université qui sont une formation par la recherche, à la recherche et à l’innovation.

          Dans le cadre de ses missions « l’Ecole Doctorale propose aux doctorants les formations utiles à leur projet de recherche et à leur projet professionnel ainsi que les formations nécessaires à l’acquisition d’une culture scientifique élargie. Ces formations doivent non seulement permettre de préparer les docteurs au métier de chercheur dans le secteur public, l’industrie et les services mais, plus généralement, à tout métier requérant les compétences acquises lors de la formation doctorale. » (Arrêté du 07-08-2006, Art.4)

          Par réciprocité, le doctorant a l’obligation de se former et, à cet effet, de suivre un nombre minimum annuel de dix journées/formation durant les trois les trois premières années.

          Ainsi, l’Ecole doctorale met en œuvre un panel de formations se déclinant en 3 groupes.

  • Les formations disciplinaires : séminaires, conférences et toutes formations spécialisées en liaison avec les disciplines et thématiques des thèses.
- Ces formations sont organisées dans le cadre de l’Offre de Formation de l’Ecole Doctorale, sous l’égide conjointe de celle-ci et du Centre de recherche du ressort ou de la Fédération de Recherche. Les intervenants sont des Chercheurs de l’Université ou des personnalités scientifiques de l’extérieur.
 
  • Les formations de culture scientifique générale : formations transversales destinées à développer la culture scientifique générale et les outils scientifiques permettant une optimisation des méthodes de travail de la  thèse. Dans ce groupe se situent
- Les préparations aux certifications (langues, informatique) et de perfectionnement (statistiques).
- Les formations de l’URFIST PACA-Corse traitant de la recherche d’informations scientifiques ainsi que de l’écriture scientifique et de documentation scientifiques.
- Les séminaires portant sur l’histoire et la philosophie des Sciences ou portant sur les moyens de communications du 21ème siècle (Les Arts du mouvement, approche historique, esthétique et sémiologique)
- A ce groupe, il convient de rattacher des évènements tels, notamment, la « Journée des Doctorants » (voir plus avant).
 
  • Les formations professionnalisantes : modules de formation préparant à l’insertion professionnelle, permettant l’acquisition d’une meilleure culture d’entreprise ainsi que d’une connaissance du monde socioprofessionnel, de ses fondamentaux et de son fonctionnement. Dans ce groupe se situent notamment
- La formation aux métiers de l’Enseignements supérieur
- Des séminaires sur la transition professionnelle (bilan de compétences), - les outils de l’employabilité des docteurs,
- Des séminaires sur la propriété intellectuelle et la valorisation de la recherche (création d’entreprises universitaires), - la gestion de projet, - l’émergence des grands projets à l’Université à partir de la recherche,
- Un cycle formation sur l’Intelligence économique et les nouveaux risques 21°s
- Dans ce groupe, il convient de rattacher des évènements tels les « Doctoriales » (voir à la suite), la « Journée d’insertion des Docteur » (JID) ou les « Forums de l’Emploi ».

LA JOURNEE DES DOCTORANTS (JDD)

Archives sur le site de l’ED : Rubrique « Evènements », S/Rubr « Journée des Doctorants »

          Une fois par an (généralement le dernier jeudi du mois de juin), l'Ecole Doctorale organise la Journée des doctorants. Cette journée est l'occasion à l'ensemble des doctorants et des chercheurs de l'ED de se retrouver et de présenter l'état d'avancement des travaux. La journée s'articule autour d'exposés oraux et de présentations de posters. Une conférence et des présentations d'acteurs de recherche sont aussi intégrées. La participation annuelle à cette journée est obligatoire pour tous les doctorants inscrits après septembre 2005.

          Les objectifs sont :
  • apprendre à communiquer sa recherche en des termes accessibles au monde de l’Entreprise et aux scientifiques non spécialistes de la thématique,
  • informer les membres de la communauté scientifique des recherches qui sont en cours dans les autres unités,
 
          La Journée des doctorants est l'occasion pour l'ensemble des doctorants et des chercheurs de l’Université de mieux se faire connaître au moyen de leurs travaux de thèses exposés oralement et par affiche.

          La formation à la recherche et par la recherche au cours du doctorat prend une dimension supplémentaire. Faire sa thèse dans un centre pluridisciplinaire, comme le sont nos Centres engendre souvent un parcours atypique et offre de réelles opportunités pour se construire une expérience professionnelle valorisante. Mais c’est en portant attention à la singularité de chaque parcours et en partageant leurs expériences que les doctorants se donnent les moyens d’en tirer le meilleur parti.

Prix de Posters et Prix de Thèses
Lors de la séance de clôture de la JDD, sont proclamées les résultats des concours organisés annuellement pour:
  • Trois « Prix de Posters » en SHS et Trois « Prix de Posters » en STS basés sur les posters de la JDD.
  • Trois « Prix de Thèses » en SHS et Trois « Prix de Thèses » en STS basés sur les thèses soutenues les deux années précédentes

LES DOCTORIALES

Archives sur le site de l’ED : Rubrique « Evènements », S/Rubrique « Doctoriales »

          Les Doctoriales accompagnent le doctorant dans une démarche personnelle de professionnalisation. Ce sont des sessions de formations destinées aux doctorants en 2ème ou 3ème année de thèse, ayant pour but de les aider à prendre conscience des atouts de leur formation par la recherche et à élaborer leur projet professionnel en fonction de leurs souhaits et de leurs aptitudes.).

          Les Doctoriales sont une formation résidentielle s'adressant aux doctorants de toutes les disciplines, soucieux de leur avenir professionnel. Cette formation est utile quels que soient les objectifs d’emploi (secteur public ou  secteur privé. C'est une occasion unique de découvrir les autres aspects de la recherche et la façon de la valoriser.

          Les Doctoriales sont un dispositif ministériel, un doctorant ne peut en bénéficier qu’une seule fois au cours de son doctorat. L’Ecole doctorale est « affiliée » aux Doctoriales en Provence (Aix – Marseille Université) et aux Doctoriales de Grenoble. D’une façon générale, annuellement 12 de nos doctorants participent aux premières et 4 participent aux secondes.

LES ACTIVITES D'ENSEIGNEMENT DU DOCTORANT

          Les interventions pédagogiques relatives au service d’enseignement d’un doctorant (activités complémentaires dans le cadre d’un contrat doctorale ou autres) seront constituées exclusivement de travaux dirigés et de travaux pratiques qui seront dispensés en  1er cycle pour un doctorant inscrit en 1ère et 2ème année et 1er cycle ou Master-1 pour un doctorant inscrit en 3ème année. Son service est plafonné de 64 h eqTD Délibération du Bureau de l’Ecole Doctorale, 21 juillet 2009).

          Les doctorants concernés remettront au Secrétariat de l’Ecole Doctorale : une copie de leur état de services prévisionnels en début d’année et une copie de leur état de service s effectifs en fin d’année, Ces mesures ne concernent pas les doctorants-ATER (Délibération du Bureau de l’Ecole Doctorale, 21 juillet 2009).

          Lorsque un doctorant assure un service d’enseignement, il est soumis aux diverses obligations inhérentes à cette activité et participe notamment au contrôle des connaissances et aux surveillances d’examens relevant de leurs enseignements. L’exécution de ces tâches ne donne lieu ni à une rémunération supplémentaire ni à une réduction des obligations de service. Ces règles sont applicables aussi bien aux doctorants contractuels (Décret 2009-464, article 5) qu’aux autres.

          Dans le cas des doctorants bénéficiaires d’un contrat doctoral, voir la sous-rubrique « les soutiens financiers ».

Rédigé par L'Ecole Doctorale le Mercredi 14 Mai 2014 à 18:02 | Lu 823 fois